Açores : São Jorge en 5 jours, notre voyage raconté jour par jour (3/6)

Notre séjour de 3 jours à Graciosa est à présent terminé. Nous continuions notre chemin à destination de mon île préférée : São Jorge.

Açores 2018 : 

  1. Terceira en 5 jours
  2. Graciosa en 3 jours
  3. São Jorge en 5 jours
  4. Pico en 3 jours
  5. Faial en 4 jours
  6. São Miguel en 7 jours

[Jour 1 – São Jorge – Açores 2018]

Le soleil est là en arrivant à São Jorge, la 3ème île de notre voyage !

Velas, en arrivant en ferry à São Jorge.

Nous avons eu le droit à une hospitalité incroyable à Terceira et à Graciosa, et ce n’est visiblement pas fini. À notre arrivée sur São Jorge, Mónica, notre hôte Airbnb, est là, pancarte à la main, avec nos prénoms. Elle est spécialement venue nous chercher au port ! Notre hôte en profite donc pour nous faire une petite visite de Velas, la ville où nous logeons. La municipalité compte à peine 1 000 habitants, sur les 10 000 de l’île.

São Jorge est une île avec une très grande superficie, et a la particularité d’être toute en longueur, comme un grain de riz. Concrètement, d’un bout à l’autre de l’île, comptez 2 (pénibles) heures de voiture… Nous avons déjà visité l’île l’an dernier, et c’est indéniablement ma préférée. Nous logions du côté de Calheta, donc cette fois-ci nous visiterons une autre partie de l’île. 😉

[Jour 2 – São Jorge – Açores 2018]

C’est un nouveau jour qui se lève sur l’archipel des Açores, et nous ne perdons pas une seconde pour faire la visite de São Jorge ! Vu la superficie de l’île, il y a beaucoup de choses à faire. Et cela veut également dire qu’un important trajet est requis pour se déplacer…

Nous avons repéré le parc forestier de Sete Fontes, le plus grand de l’île. Pour y aller, nous croisons la route de Manuel avec son fourgon à remorque. Il était à ce moment-là en mission, il devait ramener son jeune fils chez ses parents. Mais peu importe, il nous embarque, moi dans la cabine et Marine dans la remorque. Ce fut même son fils qui fit la conversation !

Aires de jeux, de pique-nique, petits ruisseaux et jardins fleuris, Sete Fontes invite à la détente et à la relaxation. Il faisait très humide ce matin-là, et franchement, ça ajoute un charme supplémentaire au lieu. 😉

À 1 heure de marche seulement se trouve la pointe Est de São Jorge : Ponta dos Rosais. Nous commençons à marcher sur le bord de la route, mais nous n’avons pas résisté quand une voiture a pointé le bout de son nez ! Un couple d’Italiens Milanais accepte donc de nous faire le trajet. 😊

Les falaises de la côte nord de São Jorge. On distingue quelques Fajãs.

Arrivés sur les lieux, nous pouvons profiter d’un magnifique point de vue à 360°C, avec vue sur Pico, Faial et Graciosa. Donc forcément, si la vue sur l’océan est géniale, l’endroit se prête alors à… Un phare ! Cependant, il a été abandonné en 1980 à cause d’un risque accru de séisme. En tout cas, il ne s’est pour l’instant rien passé, et ce phare est toujours debout. Avis aux amateurs d’expédition urbaine. 😉

Le phare de Ponta dos Rosais
Sur la pointe de São Jorge, on aperçoit clairement la forme tout en longueur de l’île, avec l’océan qui se trouve des deux côtés

Si vous visitez les Açores, vous constaterez que le fromage de São Jorge est partout. Bien sûr, à peu près toutes les îles produisent du fromage. Mais celui-ci est particulièrement populaire, et se retrouve facilement sur les cartes des restaurants ou sur les étals de supermarchés. Ce savoir-faire est aujourd’hui encadré par le label « Origine Géographique Protégée ». Nous nous devions donc de visiter une des 3 fromageries de l’île !

La visite dure une demi-heure, et exige qu’on se couvre de la tête aux pieds. On ne rigole pas avec l’hygiène ici, notamment parce que le fromage est exporté aux Etats-Unis ou en Europe Occidentale. Bref, une superbe visite avec ces milliers de meules de fromages et l’odeur qui va avec !

Nous nous arrêtons là pour aujourd’hui. Nous marchons encore une bonne heure sous le soleil jusqu’à Velas. Et comme nous nous acclimatons au mode de vie des Açoréens, nous finissons la journée à la piscine naturelle. 😉

Le nouveau quartier de Velas, avec l’aimable participation du Mont Pico à gauche et de Faial en arrière plan.

[Jour 3 – São Jorge – Açores 2018]

Bon. Cela fait maintenant une dizaine de jours que nous sillonnons les Açores. Alors il est enfin temps de prendre des vacances dans ces vacances ! Il ne faut pas se mentir, voyager à plein temps, c’est épuisant. Surtout quand cela demande de faire à chaque fois de l’auto-stop. Il n’y a pas de honte à se reposer !

Aujourd’hui sonne aussi le jour de changement de logement ! Je pense qu’on s’est pris un peu tard pour réserver un logement à São Jorge et il nous était donc impossible d’en trouver un pour toute la durée du séjour. Alors nous avons coupé en 2 ! Ce matin nous quittons donc Mónica pour aller chez Rui. D’ailleurs, Mónica nous indique que Rui est justement un ami à elle ! Nous avons à peine à traverser la rue pour changer de logement. Efficace !

La vérité, c’est que la pluie a aussi joué sur le fait que nous n’ayons rien fait ce jour-là. Et c’est bien une des rares fois que nous la croisons !

Allez, promis demain ce sera intéressant. 😉

[Jour 4 – São Jorge – Açores 2018]

Nouvelle journée sur São Jorge, où le soleil est revenu !

Pour compenser l’inactivité de hier, le programme d’aujourd’hui est costaud ! Nous partons pour une grande randonnée de 7 heures. Le point de départ se situe à 1 053 mètres, soit le point culminant de São Jorge. De là, nous descendrons jusqu’à atteindre l’océan, dans la municipalité de Fajã do Ouvidor.

Rui, notre hôte Airbnb, nous propose de nous véhiculer jusqu’à la route menant au point de départ, étant donné qu’il part travailler à l’autre bout de l’île. Nous nous retrouvons donc à un croisement entre la route principale de l’île et le petit chemin gravissant la montagne. Pleins de voitures défilent devant nos yeux mais visiblement, aucune n’emprunte notre route. Cette randonnée est bien renseignée dans à l’office du tourisme, donc c’est avec certitude que nous attendons d’autres touristes. Et c’est un couple allemand qui nous propose ainsi de nous amener tout là-haut !

La première partie de la randonnée se passe sur le « chemin du milieu ». Vous vous souvenez, l’île est en forme de grain de riz, et nous marchons donc le long de son centre, l’océan se situant à notre gauche comme à notre droite. Nous slalomons entre les plus hautes collines de l’île, dont le fameux Pico da Esperança qui est le plus grand d’entre eux.

Pico da Esperança, droit devant !

De par notre proximité avec l’île de Pico, nous profitons à tout moment d’une magnifique vue sur le mont Pico, le plus haut point du Portugal à 2 351 mètres. Bon, la vérité c’est que la plupart du temps il est masqué par les nuages. Mais quelques fois, il se découvre ! Et pour l’anecdote, nous croisons à plusieurs reprises des petits lacs foisonnant de grenouilles.

Nous poursuivons notre chemin sur la côte nord, où nous commençons à descendre vers notre objectif : Fajã do Ouvidor. Je profite de l’occasion pour vous expliquer ce qu’est une Fajã. Ce terme désigne un bout de terre relativement plat, généralement en forme de pointe, et se démarquant ainsi de l’île. La Fajã est une sorte de petite extension de l’île et contraste par rapport aux fortes pentes qui l’entoure. Par ses caractéristiques, elle se retrouve isolé et parfois difficilement accessible. Certaines sont minuscules, d’autres accueillent de véritables villages ! São Jorge est particulièrement réputé pour ses nombreuses Fajã. Pour ce qui est de Fajã do Ouvidor, c’est une des plus grandes, contenant une trentaine de maisons avec bar, restaurant et sûrement la plus belle piscine naturelle de l’île.

Il ne nous reste que quelques kilomètres. Notre chemin se poursuit maintenant sur la route. Alors on peut s’empêcher de faire de l’auto-stop pour terminer cette longue randonnée. 😉

Fajã do Ouvidor est vraiment un lieu exceptionnel. On se sent coupés du monde, cachés derrière les grandes falaises de l’île. Vous connaissez, après l’effort, le réconfort : nous nous dirigeons vers la fameuse piscine naturelle. Par ses belles cavités basaltiques, entre lesquelles un petit chemin ardu a été tracé, le lieu est tout simplement majestueux. Et l’eau, toujours froide !

La piscine naturelle de Fãja do Ouvidor. Sublime.

La route vers la maison va être longue, mais nous restons efficaces. Seulement 3 chauffeurs nous seront nécessaires. Dans un premier temps, c’est un fermier Portugais ne parlant visiblement que portugais, puis un Portugais immigré aux USA actuellement en vacances chez ses parents, et pour finir des touristes suisses qui nous ramènent pile poil devant la maison. 🙂

[Jour 5 – São Jorge – Açores 2018]

Nous avons déjà bien visité la partie Est de São Jorge. Pour cette dernière journée de découverte de l’île, nous allons visiter la brochette de villages de la côte Sud. Quelque chose de simple en perspective, mais étrangement, ça ne va pas se passer comme prévu.

Pour le moment, c’est le matin et nous en profitons pour nous reposer de la veille. Et pour encore mieux se remettre de cette longue marche, on va se permettre d’aller dans un des meilleurs restaurant de l’île. 😀 Se trouvant sur les hauteurs de la côte Sud, son énorme salle en forme de hutte offre un superbe point de vue sur le mont Pico. Au repas, encore du steak de bœuf, mais gratiné au fromage de São Jorge.

Repas à Fornos de Lava, un délice !

Accompagné en dessert d’un ananas des Açores, fruit emblématique de l’archipel. Il est doux, sucré, juteux… C’est simple, oubliez tout ce que vous savez sur les ananas, nous sommes en face de l’un des meilleurs du monde ! Un microclimat sur l’île de São Miguel rend possible la culture de ce fruit exotique. Il est très plébiscité, et vous le retrouverez facilement en restaurant et sur les étals de marché.

Allez, nous nous mettons enfin en route, direction Urzelina. L’auto-stop nous sourit et nous atteignons facilement ce village. Nous profitons d’une petite balade dans cette bourgade, qui abrite une petite curiosité. Au détour d’une rue, entouré de végétation, nous croisons un clocher d’église sortant de terre. Et l’église ? Elle se trouve sous terre, enseveli par une coulée de lave survenue en 1808, comme tout le reste du village. Donc sous Urzelina, vous trouverez l’ancien Urzelina. 😉

Nous nous dirigeons maintenant vers Fajã das Almas. Notre pouce levé ne fait pas mouche, et nous vivons le plus grand échec de notre carrière d’auto-stoppeurs ! Une multitude de voitures passent, les gens nous regardent, mais rien… Ils n’ont aucune réaction. C’est incompréhensible. Au bout de 2 heures, nous abandonnons, et faisons marche arrière.

En se mettant de l’autre côté de la route, étrangement, nous n’attendons pas plus de 5 minutes pour qu’un jeune portugais en Mercedes toute neuve s’arrête pour nous ramener. Un des auto-stop les plus luxueux pour le coup. B) Merci à cet homme qui nous a sorti d’une bien belle galère !

La route principale de l’île, menant à Velas. Beaucoup de poids-lourd ont du freiner dans cette pente !

C’était donc notre dernier jour à São Jorge. Mon avis n’a pas changé par rapport à l’année dernière, cette île est vraiment ma préférée. Demain nous partons pour Pico, la 4ème île de notre voyage.

[+ Une demi-journée bonus – São Jorge to Pico – Açores 2018]

Allez, le séjour à São Jorge est fini. Nous remballons une fois de plus nos affaires, et le fils de Rui se propose à nous amener au port. Nous embarquons à bord du Cruzeiro do Canal, un petit bateau d’une centaine de place, qui se dirige vers l’île de Pico que nous atteindrons en moins de 45 minutes.

Lisez la suite, avec Pico en 3 jours.

Açores : São Jorge en 5 jours, notre voyage raconté jour par jour (3/6)
5 (100%) 2 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *